YOKO KONISHI

Project Description

La frontière de l’aube

Cette pièce parle de transition, transformation, dépassement.
Lorsque je compose, j’imagine toujours une frontière.
Une frontière, comme une limite, le bout d’une chose et le début
d’une autre chose, une fin et une autre fin…
C’est un endroit où on ne va pas souvent, parce que c’est tellement
chaud qu’on se fait brûler, ou bien tellement froid qu’on se gèle,
ou on tombe dedans et on va peut-être mourir, non, on va plutôt
renaître.

La partie électronique est comme quelque chose de superficielle. Il y a
beaucoup d’énergie, mais on ne sent pas de temperature.
La partie voix est l’intérieur de coeur. Toutes les voix sont les
miennes. C’est intime, et c’est une étape indispensable pour
pouvoir s’ouvrir, pouvoir partager, pouvoir toucher à la nature. La
dernière partie est de la nature. La respiration transforme au vent. Je
vais partir avec le coeur battant puisque je suis enfin libre.
Cette transformation est tout en processus. J’ai beaucoup imaginé le
mouvement de Solène, délicat, lent et fort. J’ai mis l’importance
sur le silence pour qu’on puisse écouter le bruit de corps de
Solène. Elle improvise avec son corps musicalement. J’aimerais
beaucoup créer une harmonie, ni l’une ni l’autre ne s’impose,
mais on se mélange. Le bruit de corps est un effet acoustique. La
musique vient de son coeur.

Project Details

Tags: Danza\Musica 17

View Project
Back to Top
Translate »